CULTE DE LA PERSONNALITÉ OU COMMUNICATION PRÉSIDENTIELLE ?

D’abord quelques définitions :

i – Culte : Hommage, honneur rendu à Dieu, à des êtres divins ou jugés tels ou à certaines créatures particulièrement proches de Dieu.

ii – Culte de la personnalité : attitude donnant plus d’importance à l’image du chef politique qu’à la collectivité (http://la-conjugaison.nouvelobs.com/definition/culte_de_la_personnalite.php)

ii – Le culte de la personnalité est l’adulation excessive d’un chef d’État dans un régime totalitaire. Par extension, elle peut s’appliquer à toute personne en vue bénéficiant d’un fort battage médiatique. Le culte de la personnalité est entretenu par divers moyens de propagande, et suppose en particulier une large utilisation des médias et des évènements, les rassemblements et les manifestations étant spontanés ou non. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9)

Après ces essais de définition, la question qui me vient à l’esprit est la suivante : y-a-t-il culte de la personnalité au Bénin ?

Il y aura sûrement deux réponses selon la position sociale et la compréhension individuelle de chacun.

Pour les opposants politiques au pouvoir en place, pour les intellectuels et libres penseurs, la réponse est assurément OUI.

Pour les tenants du pouvoir, pour ceux qui doivent leur position actuelle à leur proximité du pouvoir, la réponse sera NON. Les intellectuels liés par leur position dans la hiérarchie répondront par OUI ou par NON selon qu’ils s’exprimeront en public ou en privé.

Une grande partie aussi de la population dira NON car dans notre culture le CHEF, c’est presque l’adjoint de DIEU sur terre. Il a donc droit à tous les honneurs, y compris le CULTE PERSONNEL.

Dans tous les cas, les intellectuels dans leur majorité seront d’accord sur une chose : le culte de la personnalité n’est pas une bonne chose dans une république moderne.

Alors d’où vient-il que dans le Bénin d’aujourd’hui on note certaines pratiques que l’on peut taxer de « culte de la personnalité «  et que d’autres appelleront « communication présidentielle » ?

Quelques faits :

– La majeure partie des manifestations politiques (meeting, marches, messes, prières, rencontres, fêtes…) qui sont montrées à la Télévision nationale sont à la gloire du Chef de l’Etat. Il arrive que les chaînes de télévision privées reviennent sur les mêmes images.

– Le journal télévisé de 20 H de la chaîne publique consacre le maximum de temps aux activités du Chef de l’Etat, de ses ministres, de ses partisans.

– Les ateliers, les séminaires, les congrès et autres manifestations scientifiques, techniques, commerciales et culturelles ne se tiennent plus sans de grandes affiches et banderoles avec l’effigie du Chef de l’Etat, avec souvent la mention « Sous le haut parrainage du Président de la République ».

– Les agents de l’Etat, dans le compte rendu d’activités ordinaires relevant de leurs compétences ajoutent souvent la formule consacrée : « sur instruction du Chef de l’Etat ».

– Les inaugurations, les lancements de travaux, les poses de premières pierres, les premiers coups de pioche, les accords de prêts, les visites des chefs d’Etat amis…, tout est mis à contribution pour diffuser abondamment l’image du Chef de l’Etat.

En clair, pas une action publique ne se fait sans y associer le nom du Président de la République

Cette médiatisation (excessive ?) n’est-t- elle pas l’expression d’un culte de la personne du Président de la République ou relève-t-elle simplement du dynamisme de la cellule de communication de la Présidence ? Ou alors c’est de l’activisme politique destiné à occuper le terrain en vue des prochaines (hypothétiques?) élections ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*