Les 4 lois du bonheur et de la réussite

À TOI, DE DIEU : Tu es mon plus grand miracle.
Tu es le plus grand miracle du monde.

Et maintenant, tu possèdes les trois lois du bonheur et de la réussite :
Compte tes bénédictions ! (Reconnais, remercie et bénis tout ce que tu as et que tu es – honore les merveilles que ton corps te permets de faire.)

Proclame ta rareté ! (Tu es unique au monde, n’imite pas les autres, sois fier de toi, n’imite personne. Sois toi-même. Montre ta rareté au monde et le monde te couvrira d’or.)

Fais un kilomètre de plus ! (Fais en toujours plus que demandé. Le seul moyen assuré de réussir est de rendre un service meilleur et plus grand que celui qu’on attend de toi, quelle que soit la tâche.)

Sois patient envers ton progrès. Pour compter tes bénédictions avec gratitude, pour proclamer ton individualité avec fierté, pour parcourir un kilomètre de plus et puis un autre, ces gestes ne peuvent être accomplis en un clin d’œil.
Mais ce que tu acquiers avec le plus de peine, c’est ce que tu conserves le plus longtemps : comme ceux qui ont réussi à amasser une fortune y font beaucoup plus attention que ceux qui en ont hérité.

Sois fier. Tu n’es pas le caprice temporaire d’un créateur inconscient en train d’expérimenter dans le laboratoire de la vie. Tu n’es pas l’esclave de forces que tu ne peux pas comprendre. Tu es la libre manifestation d’aucune autre force que la mienne, d’aucun autre amour que le mien. Tu as été créé dans un but bien précis.

Fais tes choix

Sens ma main. Écoute mes paroles.

Tu as besoin de moi et j’ai besoin de toi.

Nous avons un monde à rebâtir… et de cela requiert un miracle, qu’est-ce que cela pour nous ?
Tous les deux, nous sommes des miracles et maintenant, nous nous avons l’un l’autre.

Je n’ai jamais perdu la foi en toi depuis ce jour ou je t’ai jeté sur une vague géante, puis déposé, impuissant, sur le sable du rivage. Si tu veux calculer le temps, c’était il y a plus de cinq cent millions d’années. Il y a eu plusieurs modèles, plusieurs formes, plusieurs dimensions, avant que j’en arrive à la perfection avec toi, il y a plus de trente mille ans. Et depuis, je n’ai fait aucun autre effort pour t’améliorer….

« Je t’ai donné ce monde et tout pouvoir sur lui. Puis, pour te permettre d’atteindre ton plein potentiel, j’ai une fois de plus, placé ma main sur toi, je t’ai donné des pouvoirs inconnus à toute autre créature de l’univers, même encore aujourd’hui.

Je t’ai donné le pouvoir de penser.
Je t’ai donné le pouvoir d’aimer.
Je t’ai donné le pouvoir de vouloir.
Je t’ai donné le pouvoir de rire.
Je t’ai donné le pouvoir d’imaginer.
Je t’ai donné le pouvoir de créer.
Je t’ai donné le pouvoir de planifier.
Je t’ai donné le pouvoir de parler.
Je t’ai donné le pouvoir de prier.

L’orgueil que j’ai de toi est illimité. Tu es ma création ultime, mon plus grand miracle. Un être vivant complet. Un être qui peut s’adapter à tous les climats, à toutes les rigueurs, à tous les défis. Un être qui peut traduire une sensation ou une perception, non pas par instinct, mais par la pensée et la délibération de la meilleure action pour lui et pour l’humanité toute entière.

Nous arrivons ainsi à la quatrième loi de la réussite et du bonheur car je t’ai donné un autre pouvoir, un pouvoir tellement grand que même mes anges du paradis ne possèdent pas.
Je t’ai donné le pouvoir de choisir.
Avec ce cadeau, je t’ai même placé au-dessus de mes anges… car les anges n’ont pas la liberté de choisir le péché.
Je t’ai donné le contrôle total de ta destinée.
Je t’ai dit de déterminer, pour toi-même, ta propre nature, conformément à ta propre volonté.
Tu n’as pas reçu le pouvoir de dégénérer jusqu’à la forme de vie la plus dégradée et tu as également reçu le pouvoir d’écouter ton âme et de renaître sous une forme élevée et divine.

Jamais je ne t’ai retiré ce grand pouvoir qu’est celui de choisir.
Qu’as-tu fait de cette force extraordinaire ? Regarde-toi.
Pense au choix que tu as fait dans ta vie et souviens-toi maintenant de ces durs moments ou tu te serais jeté à genoux pour qu’on te laisse l’opportunité de recommencer. Ce qui est passé est passé et maintenant, tu connais la quatrième grande loi du bonheur et de la réussite.
Sers-toi avec sagesse de ton pouvoir de choisir.

Choisis d’aimer plutôt que de haïr.
Choisis de rire plutôt que de pleurer.
Choisis de créer plutôt que de détruire.
Choisis de persévérer plutôt que de lâcher.
Choisis de louer plutôt que de critiquer.
Choisis de guérir plutôt que de blesser.
Choisis de donner plutôt que de voler.
Choisis d’agir plutôt que de remettre à demain.
Choisis de t’améliorer…plutôt que de rester sédentaire.
Choisis de prier plutôt que de maudire.
Choisis de vivre plutôt que de mourir.

Tu sais maintenant que je ne suis pas responsable de tes malheurs, car je t’ai nanti de tous les pouvoirs ; l’accumulation des actions et des pensées qui t’ont mené sur les déchets de l’humanité vient de toi et non pas de moi. Mes cadeaux de puissance étaient très importants pour ta petite nature. Maintenant, tu es grand et sage, les fruits de la terre seront à toi ».

Extrait du merveilleux texte : le Mémorandum de Dieu, de Og Mandino – Livre ‘Le plus grand miracle du monde’
******

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*