Conseil d’un chef de village à un acquéreur de parcelle

Un chef de village devisait avec son petit fils sous un arbre dans la cour de sa maison, par un chaud après-midi comme on en connait sous les tropiques.
Vint lui rendre visite un monsieur qui avait acquis une parcelle dans le village il y avait quelques années. Le visiteur, après les salutations d’usage et après s’être assis, annonça : CV, je veux prendre conseil. Je pense à déménager de la ville pour construire une maison ici. Mais j’hésite car je ne connais pas bien les gens du quartier où j’ai ma parcelle.
– Dis moi, repris le CV, comment sont les gens là-bas d’où tu viens ?
– Très bien, CV. C’est le prix du loyer qui me fait fuir, sinon je me plais bien avec mes voisins, l’atmosphère est fraternelle.
– Eh bien, viens construire ici, les gens de ton quartier sont pareils.
– Merci CV. Je vais commencer doucement les travaux.
Le même après midi, vint un autre acquéreur de parcelle, toujours avec la même préoccupation.
Le CV repris la même question.
– Comment vis-tu avec les gens de là-bas d’où tu viens ?
– Exécrable ! C’est la bagarre, le bruit, les jalousies. J’étouffe dans cette atmosphère.
– Mon cher ami, les gens sont pareils ici. Il serait préférable que tu ne viennes pas construire ici.
Le visiteur s’en alla, certainement déçu.
Après son départ, le petit fils demanda à son grand-père :
-Grand-papa, je n’ai rien compris à tes réponses. Tu sers deux réponses totalement opposées.
-Non mon fils, répartit le CV. J’ai dit la même chose. Les gens sont tels que tu les vois. Si tu vois dans les personnes de bonnes personnes, ils te verront tels et les relations seront bonnes. Si tu vois dans les gens de mauvaises personnes, ils te verront comme tel et vos relations seront exécrables.

 

[ CV = chef de village]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*